Culture

 

LA CULTURE,  UNE PASSION…

 

Présentation du lieu :

 

 

La safranière de Val - Photo: J.Bichon

C’est en 2006-2007, que nous avons planté nos 1ers bulbes au nombre de 400 puis nous avons développé la plantation progressivement afin d’appréhender au mieux la plantation, la culture, le désherbage, l’arrachage, et la récolte…

 

Nous n’utilisons aucun produit phyto-sanitaire, le désherbage est uniquement mécanique durant la période de repos végétatif, ou manuel voire thermique. Aucun apport d’engrais n’est nécessaire ; Seul un apport de fumier de cheval est réalisé.

 

Notre safranière se situe au sein d’un ancien jardin potager d’une propriété communautaire entourée de murs, protégée des vents, des fortes gelées et des nuisibles. Seul un grillage entoure la safranière afin d’éviter les dégâts du gibier.

 

 

travaux durant la période de dormance en été

Travaux durant la période de dormance en été

Safranière en pleine végétation au mois de février

 

Safranière en pleine végétation au mois de février.

Floraison

Floraison

 

 

La plante :

 

 

herbier safran

Le safran est la seule épice d’origine florale ; ce sont les 3 stigmates de la fleur de Crocus sativus L. que l’on  recueille délicatement.

 

Le Crocus sativus L. est une plante bulbeuse de la famille des iridacées qui se présente sous la forme d’un caïeux dont la floraison se situe entre fin septembre et début novembre .

 

Les caïeux se plantent de fin juin à début aôut en terrain argilo-calcaire bien draînant, en exposition ensoleillée, à 15-20 cm de profondeur.

 

Le Crocus sativus est une plante à végétation inversée : les fleurs apparaissent en octobre tandis que la période végétative s’étend d’octobre à mai. La safranière demeure en place 3 ans puis est arrachée, les bulbes sont divisés puis replantés sur une autre parcelle afin d’éviter la propagation des maladies.

 

Fleur en bouton

 

Les fleurs sont fragiles et ne vivent que 24 h à 48 h. Chaque matin, les fleurs  sont délicatement cueillies en bouton, à peine épanouies afin de préserver l’intégrité du pistil.

 

L’émondage suivra rapidement dans la journée et consiste à séparer les pistils entiers avec les 3 filaments du reste de la fleur.

 

 

Puis suivra le séchage : opération délicate qui conditionne la qualité organoleptique du safran et sa conservation ; on utilise pour cela un déshydrateur à plateaux qui permet au safran, en 20-25 min à 55 °C, de lui faire perdre 80 % de son poids.

 

 

Plantation des bulbes en Juin

Plantation des bulbes en Juin

Filaments frais

Filaments frais

Fleurs et Safran sec

Fleurs et Safran sec

 

 

Il faut environ 150 à 180 fleurs pour faire 1 g de safran sec. Celui-ci révèlera son arôme une fois séché et sera consommable 2 mois après la récolte. Le stockage s’effectuera dans un bocal hermétique, à l’abri de la lumière  et de l’humidité.

 

 

"faicte de fine fleur de froment délayée avec beaux moyeux d’œufs et de beurre, safran, épices et eau "

Rabelais